Mercure et Vénus

Une inversion imaginaire

À de nombreuses reprises Steiner prétend que les dénominations des planètes Vénus et Mercure ont été interverties sciemment à une certaine époque. Parfois il déclare qu'il s'agit d'une confusion, et parfois il prétend que c'était une ruse des initiés pour éviter que des secrets occultes ne soient connus ! (On ne saura jamais lesquels, même après le dévoilement du pot aux roses par ses soins.) Mais c'est faux, et il n'y a là pas le moindre mystère, pas le moindre secret.

   Quand on considère les distances des planètes depuis le Soleil, on a : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton, etc.(en omettant les planétoïdes entre Mars et Jupiter).
   Maintenant, quand on considère les distances des corps célestes en prenant la Terre comme référence, on a Terre, Lune, Vénus, Mercure, Soleil, etc. Or cela ne correspondait pas à l'ordre des sphères célestes centrées sur la Terre mentionnée par l'ancienne astrologie qui considérait la Terre comme le centre du monde. Les anciens disaient : Terre, Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, etc. Pour que ça colle mieux à ses déclarations, Steiner a imaginé que l'on avait inversé les dénominations de Mercure et Vénus. Mais c'est complètement faux ! En réalité, les anciens astrologues n'étaient pas en mesure de déterminer la distance de la Terre aux planètes. Ce qu'ils observaient c'étaient essentiellement les rythmes de ces astres. Le rythme le plus rapide est celui de la Lune environ 28 jours, puis celui de Mercure 88 jours, ensuite celui de Vénus 225 jours, le Soleil 365 jours, et ainsi de suite. Ainsi, comme les anciens astrologues l'observaient, on a bien, dans ce cas, l'ordre des sphères Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et cela n'a strictement rien à voir avec les distances comme le pensait Steiner, et pas besoin non plus d'imaginer l'intervention de mystérieux initiés désireux de préserver l'humanité de connaissances occultes dangereuses. Décidément, la clairvoyance de Steiner n'était pas bien efficace !


Des malentendus se sont établis au sujet de la dénomination des planètes. En occultisme, on appelle « Vénus » la planète que les astronomes nomment «  Mercure », et, inversement, celle qui est pour eux « Vénus » est pour les occultistes « Mercure ». Les astronomes officiels ne savent pas qu'il y a là un mystère profond que l'on n'a pas voulu dévoiler en découvrant le véritable nom occulte des choses. Ceci a été fait pour masquer certaines réalités.
[GA 106 - Mythes et Mystères égyptiens - vers. élect. p. 46 (cf IV.)]
Autres références :
  • Macrocosme et microcosme – GA 119 – 22 mars 1910, p.62.
  • Les Hiérarchies spirituelles et leur reflet dans le monde physique – GA 110 – 12 avril 1909, soir p. 58-59

Retour à l'accueilRetour sommaire : Articles diverspage précédente